Route de Chêne 29

De geneva wiki
(Redirigé depuis Avenue GODEFROY 1)
Aller à : navigation, rechercher
Route de Chêne 29

Route de Chêne 29, 1208 Genève

Google maps
rue: Route de Chêne
secteur : 662121050-Les Vollandes
type : Activité
construction : Avant 1919
étages[1] : 3, pour 12.54 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

Villa en copropriété de MM. Denis Charles Moser, François Gilbert Moser et Pierre Claude Moser (Parcelle n° 804, 855 m2) affectée aujourd'hui à l'usage d'un bureau d'ingénieur pour M. Pierre Moser. Cette affectation a entraîné la suppression presque totale du jardin, réduit à une portion congrue, au profit d'un parking pour les nombreux employés du bureau Moser.

Cette grosse villa fut construite en 1900 par l'ingénieur D. Giraud18. Elle se caractérise par ses deux façades principales à pignons croisés sous une toiture d'ardoises portant un belvédère sur son terrasson. Des corbeaux moulurés soutiennent les avant-toits. Les fenêtres encadrées de roche blanche se détachent sur le fond d'enduit gris soutenu. Une véranda ancienne, finement ciselée au-dessus de son socle en fonte, est surmontée d'un balcon à remarquable garde-corps de ferronnerie. Elle vient s'accoler à l'avant-corps tourné vers les Alpes et le Salève. Bien qu'utilisée en tant que bureaux, cette maison a gardé beaucoup de substance ancienne. M. Pierre Moser qui l'occupe de longue date a su reconnaître ses qualités et l'entretenir avec un respect. La typologie ainsi que les décors d'origine sont pour la plupart conservés; on trouve notamment des plafonds à frises et rosaces, ainsi qu'à poutraison simulée et caissons décoratifs, des parquets en lames de navire et un carrelage à catelles formant tapis géométrique sur le thème du losange dans le vestibule d'entrée.

Cette maison et sa propriété pourraient retrouver leur lustre d'antan, si une volonté se faisait sentir. Située au carrefour entre la route de Chêne et l'avenue Godefroy, en face des villas italiennes, cette maison joue un double rôle de pierre angulaire et de transition. A ce titre et étant donné les changements qui s'opèrent en ce moment-même de l'autre côté de la route de Chêne, sa préservation semble importante dans la perspective d'un maintien d'un front de villas sur la route de Chêne. Toutefois, si le n° 27, route de Chêne était appelé à disparaître, il y aurait lieu de se questionner sur le prolongement de l'ilôt urbain entrepris vers 1900 en contrebas et demeuré inachevé.

Sources

[2]

[3]
  1. Donnée fournie par le site SITG
  2. Rapport de visite des maisons situées dans le quartier des Allières, par Leïla EL-WAKIL
  3. Cité dans L'INSA, Inventaire Suisse d'Architecture 1850-1920, volume 4 (1982)