Campus Biotech

De geneva wiki
(Redirigé depuis Avenue de Sécheron 15)
Aller à : navigation, rechercher
Campus Biotech

Chemin des Mines 9, 1202 Genève

Google maps
rue: Chemin des Mines
secteur : 662131010-Sécheron
type : Activité
construction : 0
étages[1] : 0, pour 27.4 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

Campus Biotech

Avenue de Sécheron 14, 1202 Genève

Google maps
rue: Avenue de Sécheron
secteur : 662131010-Sécheron
type : Autre bâtiment
construction : 0
étages[2] : 0, pour 17.77 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

Campus Biotech

Avenue de Sécheron 15, 1202 Genève

Google maps
rue: Avenue de Sécheron
secteur : 662131010-Sécheron
type : Activité
construction : 0
étages[3] : 0, pour 30.07 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

Immeuble construit en 2006 par Murphy/Jahn et Burckhardt + Partner. Concours en 2001, projet en 2001-2002 et construction en 2003-2006 par Serono (racheté par Merck en 2007). En 2012, le site est fermé et repris par l'Université de Genève avec l'EPFL pour devenir le Campus Biotech. Typologie a atrium, prolongé en piazza couverte qui accompagne l'entrée vers le complexe. Prévu pour 1'200 collaborateurs, avec seulement 20% de bureaux fermés (le reste en open-space). .[4]

No 14, anc. « halle de montage des locomotives » des Ateliers de Sécheron S.A., constr. en 1919-20 par Guillaume Revilliod et Maurice Tur- rettini. Influence du Werkbund allemand. A l’arrière, « bâtiment des électrodes » de Marc-Joseph Saugey, 1946-47, dans une élégante architecture de béton et verre. No 63 (ch. des Mines), complexe industriel Merck Serono, société transnationale de biotechnique, constr. en 2001-05 par Murphy et Jahn (USA). Architecture high-tech de verre et métal pour un gigantesque volume de 335 600 m3.[5]
  1. Donnée fournie par le site SITG
  2. Donnée fournie par le site SITG
  3. Donnée fournie par le site SITG
  4. L'édifice est cité dans "L'architecture à Genève XXIe siècle", éditions Infolio, page 147.
  5. mentionné dans le Guide artistique de la Suisse, Tome 4a, établi par la Société d'histoire de l'art en Suisse, page 814