Catégorie:Voie:Place de Longemalle

De geneva wiki
Aller à : navigation, rechercher
voie de communication genevoise

Place de Longemalle

Longueur: 124 m.
Secteur statistique : Rues-Basses - Longemalle
Commune : Genève
Pour aller plus loin : lien etat.ge.ch
En 1925

Déjà durant l'empire romain (et avant) cet emplacement était utilisé comme port.

Bastion

Le bastion a été construit en 1678 en vue de protéger la ville. Il a été transformé en port à bois par la suite.

Grenette

Halle au blé, construite côté Rue du Rhône, au centre de la place.

  • 1747 : construction
  • 1868 : démolition

Fontaine

Fontaine au bassin octogonal et obélisque du maître maçon Louis Favre, 1774.[1][2]

Brève description

L’origine de la place de Longemalle (1277, Longimala ; 1447, Longemalaz ; 1459, Longamala) dont le nom évoque des terrains boueux, est également liée à l’existence d’un port. Cependant, celui-ci, placé à l’extérieur d’une porte de ville, tout comme la place, se développa postérieurement à ses pendants occidentaux, à partir de la fin du XIVe siècle, au moment de l’achèvement de la portion d’enceinte qui sécurisait le quartier tout proche. La présence d’une poissonnerie, mentionnée en 1342, d’une boucherie-abattoir, de 1495 à 1724, puis d’un marché aux blés, dès les années 1540, définit l’affectation commerciale de cet espace qui, comme les autres, était continuellement encombré. En 1734, quelques riverains furent autorisés à aménager, à leurs frais, une petite promenade trapézoïdale, entre le débouché de la rue Neuve-du-Molard et la fontaine. Marquant le milieu de la place, protégé par des barrières et planté de seize marronniers, cet espace d’agrément fut fort diminué lors de la construction, dès 1745, d’une nouvelle « grenette » qui confirmait la vocation céréalière du lieu. Toutefois, un siècle plus tard, en 1841, les autorités municipales, rappelant que, dans « son arrangement primitif », la place était «destinée à offrir une promenade et un asile aux habitants et petits enfants du quartier», et déplorant « l’encombrement des charrettes à grains », proposèrent de déplacer légèrement la fontaine en ne laissant subsister que trois platanes alignés. Ce projet fut ajourné. La démolition de la grenette, en 1868, ne donna lieu qu’à un repavement complet de la place avec « création d’un terre-plein » sur l’espace de l’édifice détruit.

Etat de la place au début des années 2000 : un parking.

Après divers aléas liés à la circulation automobile, puis à sa suppression partielle, la place a été complètement réaménagée, dotée d’un nouveau mobilier urbain et plantée d’une double rangée de quatre platanes en 2012-2013, selon un projet des architectes lausannois Stéphanie Bender et Philippe Béboux.

[3]

Numéros

  • mentionné dans le Guide artistique de la Suisse, Tome 4a, établi par la Société d'histoire de l'art en Suisse, page 766
  • Objet classé du canton de Genève, MS-c25
  • Cité dans L'INSA, Inventaire Suisse d'Architecture 1850-1920, volume 4 (1982)
  • Média dans la catégorie « Voie:Place de Longemalle »

    Cette catégorie comprend 2 fichiers, dont les 2 ci-dessous.