Le Reposoir : Différence entre versions

De geneva wiki
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{Box-batiment|A=Route de Lausanne 225, 1292 Chambésy|B=[https://www.google.com/maps/place/46.2320564209223,6.14682286833342 Google maps]|C=:Category:Voie:Route de Laus... »)
 
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Box-batiment|A=Route de Lausanne 225, 1292 Chambésy|B=[https://www.google.com/maps/place/46.2320564209223,6.14682286833342 Google maps]|C=[[:Category:Voie:Route de Lausanne|Route de Lausanne]][[Category:Voie:Route de Lausanne]]|D=[[:Category:663400032-Pregny - parc|663400032-Pregny - parc]][[Category:663400032-Pregny - parc]]|E=Habitation|F=Avant 1919|G=3, pour 14.61 mètres.||I=46.2320564209223,6.14682286833342}}domaine de la famille Pictet depuis le XVIIe s. entre Sécheron et Vengeron, avec maison d’hab. à l’usage des maîtres tournée vers Genève, augmentée d’une grange en 1728, le tout à l’abri d’une enceinte. Maison de maître constr. en 1754-56 pour le comte Jacques Pictet-Thellusson par Antoine Gibot, maître maçon huguenot de Montpellier, toujours avec une façade tournée vers Genève. Déplacement des bât. agricoles pour dégager la vue. En 1787-88, Isaac Pictet, dit Pictet du Bengale, directeur de la Compagnie des Indes, fit ajouter à la maison deux ailes et des frontons, peut-être sur des plans de Jean-Henri Meuron, maître maçon de Saint-Sulpice (Val-de-Travers) ou sur un plan connu de Jean Jaquet, sig. et dat. « 1787 », celui-ci auteur de la décoration int. et peut-être aussi des jardins à la française, des pavillons côté lac, de l’allée et de la salle d’arbres. Nouveaux remaniements des pièces et des jardins en 1888-89 pour Louis Pictet par Gustave Brocher.<ref>mentionné dans le Guide artistique de la Suisse, Tome 4a, établi par la Société d'histoire de l'art en Suisse, page 912</ref>[[Category:Guide artistique de la Suisse 4a]][[Category:1756]][[Category:1788]][[Category:1889]][[Category:Gustave Brocher]][[Category:Jean-Henri Meuron]][[Category:Antoine Gibot]]
+
{{Box-batiment|A=Route de Lausanne 225, 1292 Chambésy|B=[https://www.google.com/maps/place/46.2320564209223,6.14682286833342 Google maps]|C=[[:Category:Voie:Route de Lausanne|Route de Lausanne]][[Category:Voie:Route de Lausanne]]|D=[[:Category:663400032-Pregny - parc|663400032-Pregny - parc]][[Category:663400032-Pregny - parc]]|E=Habitation|F=Avant 1919|G=3, pour 14.61 mètres.||I=46.2320564209223,6.14682286833342}}domaine de la famille Pictet depuis le XVIIe s. entre Sécheron et Vengeron, avec maison d’hab. à l’usage des maîtres tournée vers Genève, augmentée d’une grange en 1728, le tout à l’abri d’une enceinte. Maison de maître constr. en 1754-56 pour le comte Jacques Pictet-Thellusson par Antoine Gibot, maître maçon huguenot de Montpellier, toujours avec une façade tournée vers Genève. Déplacement des bât. agricoles pour dégager la vue. En 1787-88, Isaac Pictet, dit Pictet du Bengale, directeur de la Compagnie des Indes, fit ajouter à la maison deux ailes et des frontons, peut-être sur des plans de Jean-Henri Meuron, maître maçon de Saint-Sulpice (Val-de-Travers) ou sur un plan connu de Jean Jaquet, sig. et dat. « 1787 », celui-ci auteur de la décoration int. et peut-être aussi des jardins à la française, des pavillons côté lac, de l’allée et de la salle d’arbres. Nouveaux remaniements des pièces et des jardins en 1888-89 pour Louis Pictet par Gustave Brocher.<ref>mentionné dans le Guide artistique de la Suisse, Tome 4a, établi par la Société d'histoire de l'art en Suisse, page 912</ref><ref>Objet classé du canton de Genève, MS-c129[http://ge.ch/geodata/SIPATRIMOINE/SI-EVI-OPS/EVI/edition/objets/2011-26141.htm]</ref>[[Category:Répertoire des immeubles et objets classés Genève]]
 +
 
 +
[[Catégorie:Guide artistique de la Suisse 4a]]
 +
[[Catégorie:1756]]
 +
[[Catégorie:1788]]
 +
[[Catégorie:1889]]
 +
[[Catégorie:Gustave Brocher]]
 +
[[Catégorie:Jean-Henri Meuron]]
 +
[[Catégorie:Antoine Gibot]]

Version du 10 novembre 2019 à 18:50

Le Reposoir

Route de Lausanne 225, 1292 Chambésy

Google maps
rue: Route de Lausanne
secteur : 663400032-Pregny - parc
type : Habitation
construction : Avant 1919
étages[1] : 3, pour 14.61 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

domaine de la famille Pictet depuis le XVIIe s. entre Sécheron et Vengeron, avec maison d’hab. à l’usage des maîtres tournée vers Genève, augmentée d’une grange en 1728, le tout à l’abri d’une enceinte. Maison de maître constr. en 1754-56 pour le comte Jacques Pictet-Thellusson par Antoine Gibot, maître maçon huguenot de Montpellier, toujours avec une façade tournée vers Genève. Déplacement des bât. agricoles pour dégager la vue. En 1787-88, Isaac Pictet, dit Pictet du Bengale, directeur de la Compagnie des Indes, fit ajouter à la maison deux ailes et des frontons, peut-être sur des plans de Jean-Henri Meuron, maître maçon de Saint-Sulpice (Val-de-Travers) ou sur un plan connu de Jean Jaquet, sig. et dat. « 1787 », celui-ci auteur de la décoration int. et peut-être aussi des jardins à la française, des pavillons côté lac, de l’allée et de la salle d’arbres. Nouveaux remaniements des pièces et des jardins en 1888-89 pour Louis Pictet par Gustave Brocher.[2][3]
  1. Données fournies en opendata par le site SITG
  2. mentionné dans le Guide artistique de la Suisse, Tome 4a, établi par la Société d'histoire de l'art en Suisse, page 912
  3. Objet classé du canton de Genève, MS-c129[1]