Route de Suisse 8-10 : Différence entre versions

De geneva wiki
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{Box-batiment|A=Route de Suisse 8, 1290 Versoix|B=[https://www.google.com/maps/place/46.274736564429,6.16959055551045 Google maps]|C=:Category:Voie:Route de Suisse|Rout... »)
 
m
 
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
Ce chalet est probablement construit entre 1885 et 1886 (date de cadastration de la serre voisine) pour Charles Bartholony comme dépendance du château Sans-Souci.
 
Ce chalet est probablement construit entre 1885 et 1886 (date de cadastration de la serre voisine) pour Charles Bartholony comme dépendance du château Sans-Souci.
 
Situé sur une vaste parcelle qui s'étend entre la route de Suisse et le lac, au bord de la Versoix, cet édifice de plan carré est placé sous un cordon boisé. En élévation, il se compose d’un étage unique sur rez-de-chaussée, le tout étant coiffé d’un toit à deux pans. Un appareil rustique marque le soubassement, sur lequel se dressent les façades en bois. Celles-ci sont structurées par les éléments de construction : saillie verticale des poteaux et des débordements du lambris ; saillie horizontale, entre les deux niveaux, des têtes de poutre, qui soutiennent un léger encorbellement. La façade pignon sud-est s'ouvre au rez-de-chaussée par un portique à arcades ajourées, ceinturé par un garde-corps sculpté en claire-voie. L'étage, marqué par un cordon décoratif régnant sur les quatre façades, est percé dans chacun des pignons de deux fenêtres jumelées, celles de la façade sud-est étant précédées d'une jardinière en bois ajouré. L'avant-toit lambrissé est soutenu, sur les pignons, par des consoles au profil profondément chantourné. La façade nord-est n'est percée qu'au rez-de-chaussée d'une porte basse et de quelques fenêtres larges et basses ou hautes et étroites, irrégulièrement disposées.
 
Situé sur une vaste parcelle qui s'étend entre la route de Suisse et le lac, au bord de la Versoix, cet édifice de plan carré est placé sous un cordon boisé. En élévation, il se compose d’un étage unique sur rez-de-chaussée, le tout étant coiffé d’un toit à deux pans. Un appareil rustique marque le soubassement, sur lequel se dressent les façades en bois. Celles-ci sont structurées par les éléments de construction : saillie verticale des poteaux et des débordements du lambris ; saillie horizontale, entre les deux niveaux, des têtes de poutre, qui soutiennent un léger encorbellement. La façade pignon sud-est s'ouvre au rez-de-chaussée par un portique à arcades ajourées, ceinturé par un garde-corps sculpté en claire-voie. L'étage, marqué par un cordon décoratif régnant sur les quatre façades, est percé dans chacun des pignons de deux fenêtres jumelées, celles de la façade sud-est étant précédées d'une jardinière en bois ajouré. L'avant-toit lambrissé est soutenu, sur les pignons, par des consoles au profil profondément chantourné. La façade nord-est n'est percée qu'au rez-de-chaussée d'une porte basse et de quelques fenêtres larges et basses ou hautes et étroites, irrégulièrement disposées.
Ce petit chalet offre un rare exemple de de pavillon rustique installé dans un grand domaine à la fin du XIXe siècle. Il dépend alors du château voisin de Sans-Souci: il est probable qu'un lacis de sentiers parcourait alors la propriété, le chalet proposant alors un abri pour faire halte au cours de la promenade. Le soin porté au décor d'un si petit ouvrage est remarquable et ne s'explique que par son lien avec une demeure parmi les plus luxueuses du bord du lac Léman. Quoiqu'il ait été restauré et que son état d'entretien ne soit pas optimal, le bâtiment semble en général bien conservé. En outre, s'il a été séparé de la maison principale lors du morcellement de la propriété Bartholony en 1928, il a été inclus dans la portion achetée par Adrien Lachenal avec d'autres bâtiments. Le site, redessiné alors avec soin, est aujourd'hui encore largement préservé.<ref>[[Category:RAC Versoix]]Référencé dans le recensement architectural du canton (commune de Versoix), accessible sur [https://ge.ch/sitg/geodata/SIPATRIMOINE/SI-EVI-OPS/EVI/edition/fiches/RAC-VSX_03/RAC-VSX_03_2007-00113_24434.htm site du RAC]</ref>
+
Ce petit chalet offre un rare exemple de de pavillon rustique installé dans un grand domaine à la fin du XIXe siècle. Il dépend alors du château voisin de Sans-Souci: il est probable qu'un lacis de sentiers parcourait alors la propriété, le chalet proposant alors un abri pour faire halte au cours de la promenade. Le soin porté au décor d'un si petit ouvrage est remarquable et ne s'explique que par son lien avec une demeure parmi les plus luxueuses du bord du lac Léman. Quoiqu'il ait été restauré et que son état d'entretien ne soit pas optimal, le bâtiment semble en général bien conservé. En outre, s'il a été séparé de la maison principale lors du morcellement de la propriété Bartholony en 1928, il a été inclus dans la portion achetée par Adrien Lachenal avec d'autres bâtiments. Le site, redessiné alors avec soin, est aujourd'hui encore largement préservé.<ref>Référencé dans le recensement architectural du canton (commune de Versoix), accessible sur [https://ge.ch/sitg/geodata/SIPATRIMOINE/SI-EVI-OPS/EVI/edition/fiches/RAC-VSX_03/RAC-VSX_03_2007-00113_24434.htm site du RAC]</ref>
 +
 
 +
===Serre et cabane===
 +
Cette serre est construite entre 1885 et 1886 par Charles Bartholony comme dépendance du château Sans-Souci.
 +
Situé en amont d'une vaste parcelle qui s'étend entre la route de Suisse et le lac, au bord de la Versoix, le bâtiment se présente comme une construction carrée, recouverte d’une toiture asymétrique à deux pans. Un avant-toit lambrissé protège, au sud-est, une vaste verrière : celle-ci se glisse entre deux montants en calcaire et repose sur un soubassement dont le niveau inférieur laisse apparaître un appareil rustique. L'éclairage de l'espace intérieur est complété sur la façade latérale sud-ouest par une grande baie vitrée, flanquée sur la gauche par une porte d'entrée. Deux accès supplémentaires sont regroupés sur la façade latérale nord-est : une porte piétonne et sa fenêtre ainsi qu'une porte charretière. Sur cette façade, le soubassement est traité en appareil rustique de calcaire gris, tandis que les portes et fenêtres possèdent des chambranles en blocs taillés dans le calcaire blanc, comme sur la façade sud-ouest.
 +
 
 +
Adossée contre le mur de soutènement de la route de Suisse, on trouve encore une petite cabane protégée par un appentis.
 +
 
 +
Ces deux bâtiments liés à l'entretien de la propriété étaient complétées par un accroissement de la serre à l'ouest (depuis à nouveau démolies) ainsi que par des couches, qui sont aujourd'hui encore sont disposées autour de la serre. Plus loin, au nord-est, un haut mur longe le chemin d'accès depuis la route de Suisse. Enfin, un mur bas et circulaire, situé devant la serre au sud-ouest, évoque le souvenir d'un bassin rond, aujourd'hui comblé.
 +
 
 +
La serre constitue un bel exemple de ce type de bâtiment à la fin du XIXe siècle. Sa substance architecturale est largement préservée. Il faut noter qu'elle s'inscrit dans un environnement vaste et bien conservé, dont l'aménagement a été probablement largement refait après le morcellement de la propriété Bartholony et l'achat de la portion septentrionale par Adrien Lachenal et dont l'organisation comme zone utilitaire du jardin est encore lisible.<ref>[[Category:RAC Versoix]]Référencé dans le recensement architectural du canton (commune de Versoix), accessible sur [https://ge.ch/sitg/geodata/SIPATRIMOINE/SI-EVI-OPS/EVI/edition/fiches/RAC-VSX_03/RAC-VSX_03_2007-00114_24433.htm site du RAC]</ref>
 +
 
 +
[[Catégorie:RAC Versoix]]

Version actuelle datée du 26 avril 2020 à 22:08

Route de Suisse 8-10

Route de Suisse 8, 1290 Versoix

Google maps
rue: Route de Suisse
secteur : 664400081-Versoix - lac
type : Habitation
construction : 0
étages[1] : 0, pour 12.38 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

Route de Suisse 8-10

Route de Suisse 10, 1290 Versoix

Google maps
rue: Route de Suisse
secteur : 664400081-Versoix - lac
type : Equipement collectif
construction : 1946-1960
étages[2] : 1, pour 11.45 mètres.
Carte

Chargement de la carte…

Institut Forel de l'Université de Genève.


Chalet

Ce chalet est probablement construit entre 1885 et 1886 (date de cadastration de la serre voisine) pour Charles Bartholony comme dépendance du château Sans-Souci. Situé sur une vaste parcelle qui s'étend entre la route de Suisse et le lac, au bord de la Versoix, cet édifice de plan carré est placé sous un cordon boisé. En élévation, il se compose d’un étage unique sur rez-de-chaussée, le tout étant coiffé d’un toit à deux pans. Un appareil rustique marque le soubassement, sur lequel se dressent les façades en bois. Celles-ci sont structurées par les éléments de construction : saillie verticale des poteaux et des débordements du lambris ; saillie horizontale, entre les deux niveaux, des têtes de poutre, qui soutiennent un léger encorbellement. La façade pignon sud-est s'ouvre au rez-de-chaussée par un portique à arcades ajourées, ceinturé par un garde-corps sculpté en claire-voie. L'étage, marqué par un cordon décoratif régnant sur les quatre façades, est percé dans chacun des pignons de deux fenêtres jumelées, celles de la façade sud-est étant précédées d'une jardinière en bois ajouré. L'avant-toit lambrissé est soutenu, sur les pignons, par des consoles au profil profondément chantourné. La façade nord-est n'est percée qu'au rez-de-chaussée d'une porte basse et de quelques fenêtres larges et basses ou hautes et étroites, irrégulièrement disposées. Ce petit chalet offre un rare exemple de de pavillon rustique installé dans un grand domaine à la fin du XIXe siècle. Il dépend alors du château voisin de Sans-Souci: il est probable qu'un lacis de sentiers parcourait alors la propriété, le chalet proposant alors un abri pour faire halte au cours de la promenade. Le soin porté au décor d'un si petit ouvrage est remarquable et ne s'explique que par son lien avec une demeure parmi les plus luxueuses du bord du lac Léman. Quoiqu'il ait été restauré et que son état d'entretien ne soit pas optimal, le bâtiment semble en général bien conservé. En outre, s'il a été séparé de la maison principale lors du morcellement de la propriété Bartholony en 1928, il a été inclus dans la portion achetée par Adrien Lachenal avec d'autres bâtiments. Le site, redessiné alors avec soin, est aujourd'hui encore largement préservé.[3]

Serre et cabane

Cette serre est construite entre 1885 et 1886 par Charles Bartholony comme dépendance du château Sans-Souci. Situé en amont d'une vaste parcelle qui s'étend entre la route de Suisse et le lac, au bord de la Versoix, le bâtiment se présente comme une construction carrée, recouverte d’une toiture asymétrique à deux pans. Un avant-toit lambrissé protège, au sud-est, une vaste verrière : celle-ci se glisse entre deux montants en calcaire et repose sur un soubassement dont le niveau inférieur laisse apparaître un appareil rustique. L'éclairage de l'espace intérieur est complété sur la façade latérale sud-ouest par une grande baie vitrée, flanquée sur la gauche par une porte d'entrée. Deux accès supplémentaires sont regroupés sur la façade latérale nord-est : une porte piétonne et sa fenêtre ainsi qu'une porte charretière. Sur cette façade, le soubassement est traité en appareil rustique de calcaire gris, tandis que les portes et fenêtres possèdent des chambranles en blocs taillés dans le calcaire blanc, comme sur la façade sud-ouest.

Adossée contre le mur de soutènement de la route de Suisse, on trouve encore une petite cabane protégée par un appentis.

Ces deux bâtiments liés à l'entretien de la propriété étaient complétées par un accroissement de la serre à l'ouest (depuis à nouveau démolies) ainsi que par des couches, qui sont aujourd'hui encore sont disposées autour de la serre. Plus loin, au nord-est, un haut mur longe le chemin d'accès depuis la route de Suisse. Enfin, un mur bas et circulaire, situé devant la serre au sud-ouest, évoque le souvenir d'un bassin rond, aujourd'hui comblé.

La serre constitue un bel exemple de ce type de bâtiment à la fin du XIXe siècle. Sa substance architecturale est largement préservée. Il faut noter qu'elle s'inscrit dans un environnement vaste et bien conservé, dont l'aménagement a été probablement largement refait après le morcellement de la propriété Bartholony et l'achat de la portion septentrionale par Adrien Lachenal et dont l'organisation comme zone utilitaire du jardin est encore lisible.[4]
  1. Données fournies en opendata par le site SITG
  2. Données fournies en opendata par le site SITG
  3. Référencé dans le recensement architectural du canton (commune de Versoix), accessible sur site du RAC
  4. Référencé dans le recensement architectural du canton (commune de Versoix), accessible sur site du RAC

Partie d'une maison qui recouvre le reste.